Semaine 1 - A la recherche d’un boulot

l
14/04/2008 - Pays : Australie - Imprimer ce message Syndication :

Après avoir découvert Sydney, il faut commencer à réfléchir sur ce que je veux vraiment faire pendant ces douze mois en Australie ! Mon plan initial était de tenter de décrocher un boulot dans la climatisation, comme ingénieur ou éventuellement comme technicien… et en cas d’échec faire des petits jobs ça et là tout en visitant l’Australie. Ces deux projets sont assez différents.

Le premier projet à l’avantage de me permettre de me poser dans un endroit, de vivre en collocation pour améliorer mon anglais et découvrir le mode de vie des australiens pendant six mois, après quoi je pourrai faire mon voyage autour du pays. Je gagnerai probablement plus d’argent qu’en faisant des petits boulots et surtout je reviendrai en France avec une expérience unique et valorisante ainsi qu’un très bon niveau d’anglais technique.

Le deuxième projet est un long road trip d’un an, où je serai obligé de vivre précairement mais intensément, tout en découvrant le pays en long et en large. Cela peut être intéressant de tester une multitude d’expériences comme faire du fruit picking, participer aux vendanges dans les vignes près de Melbourne, récolter des huitres sur la cote sud, travailler dans un restaurant touristique de la grande barrière de corail, dans un bar perdu dans l’Outback ou sur un bateau de croisière…

Pour l’instant je ne sais pas ce que sera mon voyage, et il évoluera probablement beaucoup encore durant cette année, au gré des rencontres et des opportunités. Pour l’instant, une semaine après mon arrivée, c’est plutôt bien parti puisque je décroche un entretien dans une agence de recrutement.

Les choses serieuses arrivent, fini le bon temps sur la plage, je vais faire mon premier entretien en anglais.

Je me suis donc rendu dans le CBD au 1 Market Street. Les bureaux de Mickael Page international sont située au 7ème niveau d’un grand immeuble disposant d’une vue magnifique sur Sydney. Croiser les cols blancs dans l’ascenseur m’a fait assez drôle… j’avais l’impression d’être retourné à la Défense. Ma préparation pour l’entretien s’était réduite à tenter de retenir quelques mots techniques trouvés dans mon mini-dictionnaire. Je me suis présenté en pull, jean et basket à l’accueil. Sarah Moyles m’a reçu dans un petit box réservé aux entretiens privés. J’ai rempli un formulaire et nous avons d’abord discuté de mon CV. Par chance, elle venait d’Angleterre, et parlait avec un accent délicieusement clair ce qui a grandement facilité ma compréhension. A part quand elle parlait trop vite, je la comprenais parfaitement. Bon… pour parler c’était une autre paire de manche… j’ai basé ma conversation sur les maigres souvenirs que mes quelques années d’anglais scolaires m’avait laissée. Au final ca s’est plutôt bien passé. J’ai su la convaincre que je savais me faire comprendre et expliquer ce que je faisais en France. Mon CV les intéresse et ils vont le diffuser aux entreprises susceptibles d’être séduite par mon profil. Donc rien de fait pour l’intsant, je dois attendre qu’une opportunité se présente. Mais cela peux aussi bien venir dans une semaine, dans un mois ou jamais ! Il va falloir que je décide combien de temps je me donne pour attendre.

En fait, après l'entretien je suis allé voir une autre agence de recrutement, mais francophone cette fois. J’ai eu l’adresse via l’Alliance Française de Sydney, l’agence s’appelle POLYGLOT. Il a fallut que je marche pendant une bonne heure jusqu’au quartier de Glebe, situé à l’Ouest de Sydney. En fait il s’agit d’une agence spécialisé pour le placement des étrangers, et en particulier les français, en Australie. L’entretien, en français cette fois ci, s’est bien passé et j’ai reçu des conseils utiles. Tout d’abord mon CV est bien fait mais formaté à l’européenne et il faudrait que je le rallonge pour insister sur mon expérience professionnelle, il peut faire plusieurs pages ici ca ne les dérange pas. Bon l’autre info c’est que c’est difficile pour moi de trouver un boulot dans un boite australienne avec seulement en poche un visa de travail de 6 mois. C’est bien plus facile en ayant un visa permanent, ou alors il faut dire que je me présente comme quelqu’un désirant s’installer en Australie pour plusieurs années et alors demander un sponsorship. C'est-à-dire que l’entreprise, si elle est contente de moi et que je le demande, peut demander un visa de travail de 4 ans pour moi. Etant donné que cela représente un certain investissement pour elle, il faut rester un minimum de 2 ans dans la boite qui sponsorise. Demander un stage n’est pas une bonne solution car ils ne sont pas du tout rémunérés ici. Le mieux serait de trouver une boite française intéressée par mon profil et qui accepte de me garder pour une mission de six mois. Et là c’est très très rare. En gros, à moins de dire que je souhaite m’installer en Oz, j’aurais beaucoup de mal à trouver un boulot de ce type. En imaginant que je décroche la perle rare, je pourrais toujours accepter et partir au bout de six mois mais ce n’est pas réglo.

L’autre problème, de taille celui ci, c’est qu’en admettant que je décroche un job dans la climatisation, il va falloir que je négocie pour disposer de mois d’aout entier pour pouvoir accueillir Aneliz, et ca ce n’est pas gagné.

En rentrant, je suis passé à la Poste restante pour vérifier mon courrier. J’ai reçu mon Tax File Number, qui n’a mis qu’une semaine pour me parvenir !!  En vérifiant mes mails, j’ai reçu une offre de job que Dalen m’a proposé. Dalen est une connaissande de Maëlie, la copine de mon frère Guillaume. Elle vit à Brisbane et possède la plus grosse ferme bovine bio du monde. Le job consiste à  aider le barman de Birdsville. J’ai regardé où se situait cette ville, enfin… ce patelin sur la carte géante affiché dans le hall de l’auberge. En gros, c’est perdu dans l’Outback au milieu du désert de Simpson, complètement isolé du monde. Je pense que je vais d’abord voir ce que donne mes recherche de job ici mais pourquoi pas, ca peut être marrant…

 

Voilà pour cette journée plutôt productive… demain j’ai prévu d’aller visiter les Blues Mountains, situés à une heure de route de Sydney, pour un trecking dans le bush. J’y vais avec Mariele et sa meilleure amie québécoise qui est arrivée à Sydney aujourd’hui.



Etapes :
Sydney
Note: 3,7/5 - 3 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par Françoise cousine de Marie-Annick
le 07/10/2008 à 13:32:20
Bonjour Damien, et bravo pour cette belle aventure. Je ne sais pas si tu souviens de moi, je suis donc Françoise la cousine de Marie-Annick,de Pornichet. Tu as du venir une fois à la maison mais cela fait un certain temps.
Je me permets de te laisser ce petit mot car ja connais quelqu'un, un pornichétin, qui vit à Sidney (il doit déménager je crois, dans une autre ville dont j'ai oublié le nom); je l'ai vu cet été, je lui ai parlé de toi, et il m'a donné son adresse e-mail pour le cas où tu aurais besoin. Il s'appelle Tony Rabu et son adresse est : gabacho77tony@yahoo.fr
Je te souhaite un bon séjour en Australie, de jolis voyages pour alimenter ta fabrique à souvenirs.
Amitiés
Françoise
Par expcuurcbw
le 02/04/2014 à 08:44:33
xnnoxebn.fo.p{, http://www.bbobubftis.com/ iiywetzrgz
Par vcgdflpbpn
le 06/05/2014 à 23:16:25
kexlcebn.fo.p{, hscnkeqhqn , [url=http://www.uxcgfwdobh.com/]wqtbrekcrr[/url], http://www.gpbphschrh.com/ hscnkeqhqn
Par pdeicaksip
le 06/04/2014 à 23:07:39
vhwehebn.fo.p{, bvhlhmxsun
Par jeelpvpmpq
le 10/04/2014 à 07:52:15
ufdkmebn.fo.p{, http://www.zhpqzstils.com/ ojulhcmzod
Par quzbtvvdyh
le 10/12/2014 à 04:43:20
qzouaebn.fo.p{, kahqyxbmiv

Laisser un commentaire

Damien JOLLY

Note: 4,1/5 - 35 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)