Road trip - 9 aout - Surfer Paradise - Movie World - Brisbane

l
23/10/2008 - Pays : Australie - Imprimer ce message Syndication :

Samedi 9 aout –Surfer Paradise – Movie World - Brisbane (100 km)

Je ne m’étendrai pas trop sur le parc d’attraction de Movie World car il ressemble beaucoup à n’importe quel parc d’attraction dédié au cinéma, comme à Disneyland ou Universal Studios. On s’est pointé vers 10 heures et demi, juste un peu après l’ouverture et on a commencé à faire les attractions. Moi, j’adore les sensations fortes donc j’ai essayé les plus délirantes ! Il y avait une attraction sur le thème de superman qui vous emmenait à bord d’un train propulsé par Superman, en suivant les rails de montagnes russes vertigineuses, entrelacées de loopings incroyables… de quoi vous faire sortir les tripes du ventre ! Sur le thème de Batman cette fois ci, il y avait une nacelle qui se laissait tombé tombe dans le vide depuis une structure métallique affreusement haute. J’ai pu voir tout surfeur Paradise depuis le sommet, juste avant de sentir mon estomac tenter de remonter par la gorge ! Sinon il y avait d’autres montagnes russes, des toboggans d’eau… etc. Sur d’autres thèmes comme, l’arme fatale, Shrek, le far ouest, les personnages de Looney Tunes… Anéliz, qui préférait de loin les attractions plus calmes comme les cinémas en 3D ou les petits trains tranquilles m’attendaient pendant que je me faisais des bonnes frayeurs la tête à l’envers. Un truc marrant, enfin pas sur le moment pour Anéliz, c’était l’attraction de Scoobidoo. On n’aurait jamais pensé, en s’engouffrant dans l’attraction, que le gentil dessin animé de notre enfance, avait inspiré les concepteurs du manège de cette manière. L’attraction était constituée de petites nacelles montées sur rails qui serpentaient dans un sombre corridor hanté des personnages et fantômes de la série. Jusque là rien de bien terrifiant, cela faisait gentiment peur, un peu comme dans un train fantôme à la fête foraine, Anéliz était ravie, tout comme moi. On contemplait d’un air amusé les squelettes et fantômes qui erraient au milieu des chauves souris en plastiques et des fausses toiles d’araignées. Même le gars déguisé en monstre n’a obtenu que des rires amusés de notre part après avoir essayé de nous effrayer. Mais le sourire d’Anéliz s’est ensuite vite crispé quand elle a compris que la fin du parcours ! Tout s’accélérait et le parcours se terminait par un enchainement de virage pris à toute vitesse, qui nous projetait brutalement d’un coté à l’autre de la nacelle ! Ce n’était pas très flippant, du moins pour moi, mais Anéliz est sortie blanche comme si elle était malade. Il nous a fallut nous poser quelques dizaines de minutes pour boire un verre et après avoir dégusté un petit gâteau ca allait déjà mieux… Le gâteau en question est le petit bonhomme en pain d’épice de Shrek. J’ai d’ailleurs pris une magnifique photo d’Anéliz qui croque l’oreille avec une lueur de gourmandise dans son regard qui pétillait de bonheur. J’aime tellement cette photo que je l’ai mise en fond d’écran de mon laptop !

 

Le parc fermait ses portes à 18 heures, donc après notre journée détente, nous avons repris la route pour nous remonter vers le Nord, nous en avions assez de le foule Surfeur Paradise. Au bout de seulement 45 minutes de trajet, nous étions arrivés à Brisbane, la plus grande ville du Queensland. La ville s’étend très loin autour du CBD, et est traversée par une large rivière.

 

Sans savoir où aller, nous avons tourné dans le centre ville avec le van, sans pouvoir trouver une seule place. Décidément les villes ne sont pas pratiques pour le backpackers en van ! Nous nous sommes donc garés près de la gare centrale, en faisant attention aux panneaux 4P, qui nous autorisait à rester 4 heures. On s’est fait avoir une fois, pas deux ! Puis nous avons fait une courte visite du centre ville, un peu mort comparé à celui de Sydney. En fait le centre ville proprement dit, où tous les commerces et restaurants/bars étaient situés n’était pas plus grand que deux rues ! Nous avons cherché en vain un endroit ou manger un morceau. Même après avoir quadrillé le centre ville dans tous les sens, nous n’avons rien trouvé d’appétissant ! Pourtant, nous devions trouver quelque chose à nous mettre dans le ventre car d’un j’étais affamé après mes émotions fortes de la journée, et de deux nous ne nous voyions pas déballé notre réchaud en plein centre ville pour cuisiner des pates à l’arrière du van. Le Lonely Planet indiquait un quartier chinois un peu plus au Nord du centre ville. La carte du Lonely était réduite à un carré de 5 sur 6 cm sur lequel ne figuraient que les rues principales… pas vraiment facile pour se repérer. Il nous a fallut beaucoup de patience, à tourner en rond dans les rues non identifiées, faire demi tour au bout de trois km dans la mauvaise direction, à chercher une place de parking autorisée et disponible, le tout avec le ventre qui commençait à crier sérieusement famine. Le China Town de Brisbane était constitué d’une longue rue coincée entre deux bruyants boulevards. Coté resto il y avait un choix correct, du moins à partir du moment où on avait décidé de manger asiatique. Un restaurant Pho m’a bien plus et nous nous sommes installés. J’ai mangé une soupe Pho et Anéliz du riz et des nems. C’est finalement la Maman d’Anéliz nous a gentiment offert le repas puisque c’est avec l’argent qu’elle à reçu d’elle qu’Anéliz à payé.

Le ventre repus et pour clore cette journée, il nous fallait encore trouver un endroit pour crécher. La mauvaise expérience de Surfer Paradise nous a donc poussés à nous éloigner de la ville. J’ai donc roulé sur une large route en essayant de m’éloigner des buildings du CBD, visibles au loin comme des phares éclairés par les lumières de la ville. Je crois qu’on suivait le cours de la Brisbane River car la route faisait des larges virages. Il y avait quand même un peu de monde qui roulait sur cet axe routier. Je ne savais pas vraiment ou me diriger, aucune direction… Dans ces moments d’incertitude où nous nous laissions guider par le hasard, ca donnait, « Essayons une fois à droite pour voir, et pourquoi pas à gauche… et puis non ici ce n’est pas terrible, faisons demi-tour ! » ! La phrase de circonstance était : « On ne sait pas ou on va, mais on y va !! ». Puis au bout de quelques kilomètres j’ai pris à gauche un peu au hasard, dans une petite rue secondaire assez sombre… Le problème était qu’aucune voiture n’était stationnée dans la rue, pas idéal pour la discrétion. Nous avons donc continué plus loin. La rue montait assez sec en faisant de petit virage en colimaçon. Si bien que quelques minutes plus tard nous nous sommes retrouvés dans un quartier sur les hauteurs, qui n’avait rien de populaire, où de splendides baraques surplombaient la ville de Brisbane, dont les lumières s’étendaient très très loin.

Rodant au ralenti parmi les maisons de luxe à la recherche d’un bon coin, tel des voleurs repérant leur prochain casse, nous avons garé le van dans une rue en pente, ou de gros 4x4 étaient garés. Je craignais que dormir en pente ne soit pas évident, mais finalement en nous allongeant dans le bon sens, nous avons trouvé le sommeil facilement.

 

 

Note: 2,5/5 - 2 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par Anéliz
le 02/11/2008 à 13:48:24
Je me souviendrai tout le temps de cette phrase qu'on répétait sans cesse "On ne sait pas où on va mais on y va !" C'est vraiment ça le résumé de nos journées on savait pas trop où on allait mais on y allait... Souviens toi Le jour où j'avais reperé un Parc national sur la carte t'avais commencé à faire le chemin en voiture et tout d'un coup je te dis arrête toi j'ai bien lu le guide je me suis plantée on peut pas dormir là bas ils disent que c'est marécageux et qu'il faut faire attention aux crocodiles lol... Heureusement que tu étais là parce qu'avec mon sens de l'orientation et mes idées bizarres d'endroits on aurait été mal barrés.
Bisous Bisous hate que tu finisses le boulot et repartes en voyage pour que tu aies des trucs passionnant à raconter !

Laisser un commentaire

Damien JOLLY

Note: 4,1/5 - 35 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)