Road trip - 3 août - Seal Rocks - Gin Gin

l
21/09/2008 - Pays : Australie - Imprimer ce message Syndication :

Dimanche 3 aout – Seal Rocks – Rest area (50 km)

Le lendemain, histoire d’éviter d’être aperçu par les lèves tôt du quartier, nous nous sommes levés dès que la lumière du jour à commencer à illuminer le ciel bleu clair, j’ai vérifié le moteur en vitesse, huile : OK, eau de refroidissement : OK, puis nous avons décampé de notre emplacement en vitesse. Selon le plan, la plage tant recherchée était à 200 m. Effectivement, un peu plus loin la rue dans laquelle nous avions dormis se transformait en petit chemin de terre qui disparaissant dans la foret, ce que nous n’avions pas vu hier dans le noir. En prenant à gauche une piste probablement plus adéquate à un 4x4 qu’à notre pauvre van, que nous commencions déjà à martyriser en l’envoyant dans les ornières qui jonchait ce chemin, nous sommes arrivés sur un minuscule parking en terre, au milieu d’une petite clairière. Il en partait une piste balisée qui se perdait dans un fouillis de broussailles sablonnées. Nous avons garé le van sans regret de n’avoir pas été jusqu’au bout hier puisqu’un panneau NO CAMPING était clairement planté au milieu de parking. Nous avons donc rassemblé de quoi prendre un petit déj. Puis emprunté le sentier qui nous à mené vers ce qu’on pourrait appeler un petit coin de paradis, si le paradis ressemble à une de sable plage très large qui s’étendant à perte du vue… rien que pour nous !! De furieux rouleaux s’écrasaient inlassablement sur la plage, dans un tourbillon d’embruns qui formait comme une armée de vagues blanches venant mourir en concert après avoir traversée le désert de l’Océan. Loin, loin, très loin, à travers la brume que formait le tonnerre d’écume à la crête des vagues, se découpait le phare de Seal Rocks. Ses feux éclairaient encore les marins dans le crépuscule du soleil levant. Alors que le soleil réchauffait peu à peu le sable frais, nous avons pris notre petit déjeuner sur le seul banc en bois de la plage, qui attendait les premiers visiteurs de la journée.

Quoi de mieux pour commencer notre voyage que de rester assis et manger devant ce si beau spectacle. Nous sommes restés une heure, presque sans rien dire, et nous serions restés plus longtemps à contempler la mer si nous n’avions pas été interrompus par quelques pêcheurs et surfeurs qui venaient vérifier la qualité du spot. Nous avons ensuite repris la route vers le nord en longeant la cote, s’arrêtant pour manger le repas du midi et faire le plein - c’est qu’il a la descente rapide le Mick Jagger - puis nous avons rejoint la PACIFIC HIGHWAY. La conduite du van maintenant bien en main, je me suis caler à 100 km/h et ai conduit sur plus 160 km avant de m’arrêter vers 17h pour un arrêt dans une aire de repos qu’on a finalement pas quitté du reste de la journée. Après tout on n’est pas pressé, on est en vacances alors ne nous précipitons pas !!! Nous avons testé le réchaud à gaz en faisant des soupes, qui ma foi n’étaient pas si terrible pour des sachets lyophilisés. La nuit tombés, nous nous sommes installés dans nos couchettes, tous rideaux fermés, prêt à dormir lorsque ma Mamie m’a appelé pour avoir des nouvelles, puis ce fut au tour de la mère d’Aneliz d’appeler pour être sure que nous allions bien et nous transmettre ses consignes de sécurité, ce qui n’a pas manquer de ficher la trousse à Aneliz qui se réveillait en sursaut à chaque camion qui venait se garer dans l’aire de repos pour passer la nuit.

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :

Damien JOLLY

Note: 4,1/5 - 35 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)