NOUVEL AN à Sydney

l
01/01/2009 - Pays : Australie - Imprimer ce message Syndication :

NOUVEL AN A SYDNEY – 1er Janvier 2009

La pont de la baie de Sydney quelues heures avant la nouvelle année

 

Et bien voilà ca y est, on est en 2009 ! C’est venu aussi vite que ca, et même plus vite qu’en France puisque qu’on est passé à la nouvelle année 10 heures plus tôt que Paris ! Sydney étant la première grande capitale du monde (avec Tokyo je crois) à célébrer la nouvelle année.

Le Nouvel an… c’est l’heure du Bilan. Le Bilan de ces derniers mois passés en Oz. J’aurai quand même vécu la majorité de 2008 en Australie, après avoir quitté la France il y a maintenant 9 mois ! A vrai dire je me sens plutôt bien ici, la vie est simple, relaxante, ensoleillée et les gens sont très amicaux. Mais la France me manque de plus en plus, comme avoir un bon vrai chez soi. J’en suis venu à ressentir l’intense désir de me plonger dans une baignoire, où de déguster un verre de pastis glacé. Mais si je devais quitter la France pour m’expatrier dans un autre pays, l’Australie est définitivement un des pays que je choisirai volontiers pour y vivre. Sydney probablement serai ma ville d’attache. Je n’ai pas encore été à Melbourne. La ville qui se dispute le titre de capitale culturelle avec Sydney, et maintenant Brisbane. Tous m’ont dit que cette ville, bien qu’éloignée de la mer, avait un charme européen incomparable (en Australie bien sur) et que ses cafés et bars, qui fait sa réputation, valent vraiment qu’on s’y attarde.

Donc oui, j’attends beaucoup de Melbourne. Car même si j’ai voyagé sur la cote est entre Sydney et Cairns, ce qui représente 3000 kilomètres de littoral et de magnifiques paysages, si l’on regarde le continent australien à la petite bande de littoral que j’ai visité, on admettra aisément qu’en 9 mois je n’ai pas vu grand-chose, presque rien du tout en fait. Je n’ai pas vu Canberra, Melbourne, Adélaïde, Perth, l’outback, les paysages de terre rouge, Uluru, ni Darwin, ni Alice Springs… Ca fait encore pas mal de chose à faire et mine de rien le temps passe vite on st déjà en 2009, il ne me reste plus que trois mois pour découvrir l’Australie. Bon, c’est vrai que trois mois de vacance à visiter un continent c fait déjà pas mal, en fait ca équivaut à ce qu’on peut espérer après deux ans de travaille acharné (sans les RTT). Donc c’est ma mission de moment…visiter tout le reste de l’Australie.

Le feu d’artifice était à la hauteur de ce que j’avais imaginé. C’était assez court c’est vrai – ca a duré qu’une vingtaine de minutes pour une journée d’attente – mais d’une intensité et d’une beauté majestueuse. Le genre d’évènement qu’il faut vivre une fois dans sa vie. La pression a monté d’un cran vers 11 heures, alors que nous avions passé l’après midi à attendre au soleil qui brillait sans relâche dans un ciel d’un bleu parfait. Le décor que nous avions sous les yeux était magnifique. Nous avions traversé la baie pour nous poser sur la rive Nord de la baie, juste en face de Circular Quay. A droite de nous se dressait avec majesté l’imposant Harbour Bridge, monstre de pierre et d’acier, juste devant nous la City dressait fièrement ses hauts buildings illuminés dans la nuit. A coté du CBD, l’Opéra House était posé en avancée sur la baie, au bout de sa petite péninsule. A gauche le Botanic Garden, noir de monde, s’étendait jusqu’à King Cross, puis la baie de Sydney s’enfonçait au loin dans l’obscurité relative de la ville. Il y avait une foule énorme. Les flashes crépitaient de partout, plus d’un million et demi de personnes étaient massés autour de la baie pour célébrera la nouvelle année !

Quelques instants  avant minuit, le compte à rebours, projeté sur les piliers en pierre massif du pont, s’est déclenché et à 0 une centaine d’explosions se sont fait retentir un peu partout dans la baie. Dans un tonnerre assourdissant, des gerbes multicolores sortait du pont pour exploser en milliards d’étincelles au dessus de la baie. En même temps, d’autres explosions pyrotechniques retentissaient dans les baies, tirées depuis les 5 barges flottantes qui avaient été disposées le long de la baie. C’était magnifique, on en prenait plein les yeux. Les feux d’artifices viraient au rouge, bleu, vert, blanc, les gerbes de feu sortait de partout et même l’eau de la baie semblait vibrer au son des feux, reflétant le mélange étincelant de couleur qui embrasait le ciel. L’intensité des feux d’artifice donnait l’impression d’être en plein jour et les explosions qui se faisaient entendre de partout dans la baie, nous désorientait les sens ! C’était comme si Sydney était attaqué par un escadron de bombardiers ! Le feu s’interrompit pour quelques secondes le temps que la fumée se dégage. Aussitôt les cris et exclamations du public se firent entendre dans toute la ville, provoquant en moi un étourdissant frisson de bonheur ! D’un coup, les explosions reprirent dans un vacarme assourdissant, encore plus beau, plus haut et plus coloré ! Au dessus des grattes ciel de la City, le ciel s’embrasa de gerbes de feu qui partait du haut des buildings !!! Puis les barges prirent instantanément le relais alors qu’on ne voyait plus le pont, qui semblait être en train de littéralement s’embraser. C’était absolument magnifique ! l y avait sept feux qui fusaient de sept endroit différents, c’était comme regarder 7 feux d’artifice du nouvel an en même temps, on ne savait plus ou regardé tellement ca pétait de partout. Le final était grandiose, magique, indescriptible. Tout, absolument tout s’est mis à exploser en même temps ! Les barges, les grattes ciels et le pont se sont enflammé d’un coup, le ciel n’était plus qu’un immense brasero multicolore, les explosions sortait de partout, à droite, à gauche, au dessus de nous et même derrière. J’étais étourdit de bonheur et d’émerveillement. On était encerclé de feux d’artifice, le spectacle était grandiose, j’étais aux anges, j’étais en Australie, à Sydney, j’étais  en 2009 !!!!!

Après le feu d’artifice, nous sommes restés à Sydney quatre jours, principalement à trainer sur la plage et manger des BBQ le soir. On est resté entre Clovelly, et Maroubra. Maria ; une Polonaise vraiment sympa qu’on avait rencontré à l’hôtel un peu avant de partir pour Byron Bay, nous a rejoint. Comme elle voyage avec un petit budget, on l’a logée dans le van avec nous. Bon à trois c’était un peu serré mais ca se fait. Maria est vraiment extraordinaire. Le genre de fille monté sur pile électrique, hyperactive et vraiment très drôle. Son parcours atypique lui donne un accent anglais à l’origine indéchiffrable. Elle est Polonaise, a vécu et travaillé au Danemark, où elle a habité pendant 4 ans dans une collocation avec que des français, à Copenhague. Ce qui fait qu’elle parle anglais avec un accent de l’Est, en intercalant des mots d’argot français tel que, Yesh Yesh, trop cool, c’est de la balle et quelques gros mots, c’est vraiment hilarant à entendre, surtout qu’elle déborde de joie et d’énergie. Elle connait Renaud, Brassens et des groupes de rap français comme I AM, ou Ministère des Affaires Populaire… On a passé ces quelques jours ensemble à trainer soit sur la plage, ou soit dans le backpack King Cross  que j’ai continué à squatter pour prendre des douches chaudes ou faire la cuisine.

Puis le dimanche soir, j’ai dit au revoir à tous mes amis qui étaient encore à l’hôtel. Ailsa, Dave, Steven, Sachiko, Joe, Simon, Sarah, Ulla qui était tous là pour me voir partir et à Maria, qui partait pour Brisbane.

Ensuite nous sommes partis de Sydney en direction de la cote sud pour une courte étape et la dernière au bord de la mer avant d’entrer dans l’Outback direction Canberra, avant d’atteindre Melbourne. Le voyage débute plutôt bien. Nous avons voyagé en convoi avec Marcus et Nele, nos amis Belges et un couple de frenchies, Yohan et Claire. Ces derniers voyagent en campervan Mitsubichi 4x4 tout décoré de peinture laquée représentant les animaux sauvages de la jungle. Marcus et Nele sont toujours dans leur 4x4 dont ils ont maintenant aménagé le coffre en lit, leur laissant le choix entre dormir dans la tente dépliable du toit ou bien le coffre.

On est en ce moment pas très loin de Canberra, sur une petite aire d’autoroute au bord d’un lac gigantesque sur la carte mais en réalité complètement asséché et maintenant envahi d’herbes sèches jaunies par le soleil accablant de ce début d’été.

Nous allons tenter de manger un bon diner devant la vue magnifique de ce lac, même asséché, en essayant de ne pas s’approcher trop des buissons puisqu’un écriteau très clair met en garde devant la présence de serpents dans les parages. Cela dit il y a bien plus de risque de se faire piquer par les moustiques, surtout ces petits vicieux de moustiques zébrés, que de faire mordre par les serpents.

PS: Si vous allez sur mon Facebook, vous verrez un extrait du final du feu d'Artifice de Sydney !!

 

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :

Damien JOLLY

Note: 4,1/5 - 35 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)