lundi 28 avril 2008 - Journée à MANLY BEACH et…

l
28/04/2008 - Pays : Australie - Imprimer ce message Syndication :

Cette fois ci nous nous y sommes pris plus tôt. Le groupe a eu du mal à se rassembler puisqu’il fallait toujours attendre les retardataires qui se sont décidés qu’au dernier moment. C’est ce que l’on appelle l’inertie de groupe... Enfin en route, nous avons traversé le Botanic Garden pour rejoindre le quai des ferries, à Circular Quay. Il y a cinq quais qui desservent tous les quartiers de Sydney qui sont le long de la baie. Certains quartiers sont parfois à plus d’une heure et demie de trajet. Pour MANLY, la traversée dure une trentaine de minutes. Le spectacle depuis le pont du bateau était magnifique. Nous sommes passés devant l’Opéra, à coté de Harbor Bridge et le long du Botanic Garden. La baie regorge de petites anses où habitent les riches sydneysyers, dont la plupart d’ailleurs se rendent au boulot en bateau. C’est bien sûr plus agréable que le métro, enfin… tant que la mer est calme ! Je n’avais pas reçu de nouvelles de Sarah de Mickael Page International. Elle devrait m’appeler pour me dire si j’avais un job mais peut être que les deux entreprises n’avaient pas encore donné leurs réponses…

MANLY ressemble à une petite ville balnéaire, mieux équipée en boutique de fringues, en snacks et en attrape touristes que BONDI ou COOGEE. La plage n’est pas très large mais très étendue et la route un peu trop proche du sable à mon gout. Nous n’avons pas eu de chance ! Le temps qui avait été clément jusque là avait semble-t-il décidé de célébrer notre arrivée sur la plage par une grosse averse.  Heureusement, il s’est rattrapé sur la fin en nous offrant pas un, mais deux arcs-en-ciel !! La plage était déserte, seuls les surfeurs qui ne craignaient pas la pluie continuaient de prendre les vagues. Nous avons marché le long de la plage sur le front de mer jusqu’à l’extrémité de la plage ou commençait les falaises. C’est à ce moment que Sarah m’a appelé. Je lui aie fait répéter deux fois pour être sur d’avoir bien compris ce qu’elle avait à me dire… « Great News Damien, ARUP wants to offer you a job!” Yeessss!! Je n’en croyais pas mes oreilles ! J’étais super content car je m’attendais au pire et honnêtement, vu comment j’avais bafouillé au début de l’entretien, je ne pensais pas qu’ils me prendraient !! L’autre boite était aussi prête à me prendre mais elle avait insisté pour que je reste plus que six mois. Elle m’a demandé laquelle je préférais. J’ai dit banco, je prends ARUP, qui est une boite internationale bien connue et en plus le contrat ne dure que six mois, exactement ce que je veux ! J’ai annoncé la bonne nouvelle à tout le monde, j’ai envoyé un sms à ma copine puis j’ai téléphoné à mon père pour le mettre au courant ! Sarah m’a expliqué qu’il fallait maintenant que je signe le contrat avec Mickael Page qui m’emploie et d’autres papiers pour le service des impôts et l’assurance. Comme cela se fait très souvent ici, ils vont avoir besoin de vérifier la véracité de mon CV, en contactant mes référents. Ca veut dire qu’il faut que je prévienne GESYS. Histoire qu’ils ne soient pas surpris de recevoir un coup de fil en anglais pour parler de moi… Je toucherai 25$ par heures net, en fait c’est 27,25 $ puisque je paye 9% de taxes, que je pourrai néanmoins récupérer en quittant l’Australie. Cela fait un salaire relativement confortable par rapport à ceux qui triment pour trouver des petits boulots à temps partiels, étant donné que je travaillerai 38 heures par semaine environ, plus les heures supplémentaires.

 

Après avoir bu un café dans un bar branché, nous sommes rentrés par le ferry en profitant d’une vue exceptionnelle de la baie de Sydney by night. Le soir nous avons fait la fête comme tous les soirs, et j’ai pu célébrer à la fois mon nouveau job et mon anniversaire... Et oui, j’ai 27 ans demain !! Enfin, techniquement je n’aurai 27 ans que le 29 avril à 8 heures du matin quand ca sera minuit le 29 avril en France. En fait j’ai réalisé que j’avais vieilli de huit heures de plus en venant en Australie. Enfin, on peut dire que comme cadeau d’anniversaire, je n’aurai pas pu rêver mieux ! Nous avons passé toute la soirée sur le balcon de la chambre 12, à discuter, écouter un anglais jouer de la guitare et boire du Goon.

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :

Damien JOLLY

Note: 4,1/5 - 35 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)