5ieme jour en Australie - Go to the Beach

l
11/04/2008 - Pays : Australie - Imprimer ce message Syndication :

 

 

 

J’hésitais à prendre mon maillot de bain pour aller à la plage. Finalement je me suis décidé à le prendre avec moi. En sortant du l’auberge, un soleil radieux monopolisait le ciel d’un bleu intense au dessus de ma tête. J’avais prévu la crème solaire, mes lunettes et ma casquette pour ce qui risquait d’être une journée très ensoleillée. Le bus 380, direct jusqu’à Coogee Beach, m’amena jusqu’à la cote en moins de 30 minutes. Sydney Plage, me voilà !! L’immense masse d’eau s’étendait sous mes yeux, l’océan Pacifique était là, devant moi… La plage de Coogee est une petite anse de sable fin, dont l’eau agitée attire quelques surfeurs motivés. Les alentours sont constitués de boutiques et de snacks disséminés le long du front de plage, et de magnifiques maisons de riches Sydneyseyers tout le long de la cote.

Je me suis posé sur la plage en écoutant l’inimitable bruit des vagues qui venaient mourir sur le sable, comme dans un dernier soupir après un interminable voyage dans l’océan. Autour de moi, il y avait quelques jolies créatures qui se faisaient bronzer sur le sable fin, quelques bodybuilders exposant fièrement leurs biceps à tous le monde et des surfeurs téméraires en combi bravant les furieux rouleaux. En revanche peu de personnes n’osaient s’aventurer pour une baignade dans l’eau. Je me suis mis à lire mon bouquin : « Nos voisin du dessous », de Bill Bryson, tout en me faisant dorer au soleil, après avoir pris soin de me badigeonné de crème solaire. Ce livre raconte les chroniques d’un américain qui sillonne l’Australie en décrivant avec un humour caustique les australiens et leur gigantesques pays. J’étais rendu au chapitre où il énumérait tous les dangers de l’Australie, en particulier celui que représentent les serpents. Parmi les dix espèces les plus venimeuses du monde, dix se trouvent en Australie !! Avec le serpent brun, la vipère mortelle du désert, le serpent tigre, le taïpan est de loin celui dont on doit se méfier. Son venin est cinquante fois plus mortel que celui du cobra, son concurrent direct ! Pas accueillant comme pays ! Au bout d’une demi-heure, je me suis enfin décidé à gouter l’eau de la mer. Mais je ne suis pas allé plus loin qu’un petit massage de pied sur le bord de l’eau. L’eau n’était pas très chaude et je n’avais pas envie de laisser les affaires sans surveillance.

J’ai appelé Anne, que j’étais sensée retrouver près de la plage pour voir son van, mais je n’ai eu que son répondeur. Je me suis donc remis à lire et j’ai fait une petite sieste. En me réveillant, j’ai tenté de la rappeler de nouveau, mais sans plus de succès, apparemment elle n’était pas là. Tant pis. Je me suis résigné à partir afin d’effectuer la longue marche vers Bondi Beach. Le Lonely Planet parlait d’une très belle promenade de deux heures de marche le long de la cote, à travers les quartiers riches de cette banlieue de Sydney. Je me suis mis en route. Je suis passé par d’adorables petites criques et monté en haut d’imposantes falaises aux pieds desquelles l’océan émiettait inlassablement la base à l’aide de trombes d’eau déchainées. J’ai traversé aussi un immense cimetière où les âmes reposaient en paix devant l’immensité du Pacifique.

Je suis arrivé à Bondi sous un soleil toujours aussi éclatant. La plage est plus bien plus longue que celle de Coogee. Dans l’eau, parfois assez loin du bord, des nuées de surfeurs tentaient d’attraper au passage les rouleaux pour un ride sur l’océan. Je me suis promené dans les boutiques à la recherche d’un petit en cas.

L’estomac rempli, je me suis encore promené un peu dans le coin avant de reprendre le bus vers Kings Cross.

Le soir à l‘auberge, il y avait une grande sortie de prévue, pour laquelle les gentils organisateurs, comme on pourrait les appeler, nous ont fortement encouragé à participer. C’était à l’Empire, une boite du coin. Tous les joyeux occupants chambre 4 était présents. En quelques minutes, la foule de l’original backpacker à occupé la totalité du bar. J’ai rencontré un allemand, Stephan, très sympa. On a sympathisé et il était motivé pour faire la cote est avec moi en van, si c’était possible. J’ai rencontré une fille avec laquelle j’ai discuté pendant 5 minutes avant de détecter une pointe d’accent francophone, en fait c’était une québécoise du nom de Marielle, qui venait d’arriver de Thaïlande. Ce qui fait le succès de l’Empire, c’est que les gens du backpack se voient recevoir un petit bracelet à l’entrée, avant de devoir montrer son ID, sa carte d’identité car ici la limite est de 21 ans. Ce bracelet donne droit, pendant vingt minutes durant la soirée, à un open bar de Vodka RedBull, la boisson branchée du moment. Forcement, le but est de rapporter un maximum de verre malgré le risque de finir broyé à l’approche du bar ! Ensuite la soirée s’est terminée sur la piste de dance. J’ai fait la connaissance d’un français et de deux anglaises de Leeds. J'ai aussi revu Anne qui s'est excusée de n'avoir pas répondu mais elle avait égaré son telephone. Elle m'a promis d'y être demain.

Je suis rentré assez tard avec le sentiment d’avoir passé une agréable soirée.



Etapes :
Sydney
Bondi
Note: 4/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par TMR
le 22/04/2008 à 23:06:22
Salut damien,
Je viens de prendre connaissance de ton périple depuis ton départ et je constate que tu ne t'ennnuis pas.
J'ai eu le sentiment de voyager dans un livre à la lecture de tes aventures et cela est très agréable.
Guillaume est venu déjeuner à la maison dimanche et nous avons parlé de toi.
On se disait qu'il fallait un sacré culot et surtout une sacré force de caractère pour partir seul à 17 000 kms de ses proches et de sa famille.

Je te souhaite de continuer à vivre plainement ton aventure et surtout à nous donner régulièrement des nouvelles et nous faire rêver.

Tcha man
Par Séverine
le 23/04/2008 à 09:54:19
Coucou Damien!
Je viens de trouver ton blog et que de belles choses déjà vécues!!!
Tes aventures sont très palpitantes à lire et tu as bien raison de profiter!
Bonne continuation dans cette découverte du monde...
Biz
Séverine

Laisser un commentaire

Damien JOLLY

Note: 4,1/5 - 35 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)