3ième jour en Australie – Visite de la ville avec Ully

l
09/04/2008 - Pays : Australie - Imprimer ce message Syndication :

Aujourd’hui, j’étais en compagnie de Ully, pour une visite de la ville à deux. Nous sommes partis vers onze heures en direction du Chinatown de Sydney, histoire de manger pour pas trop cher. En Australie le prix de la nourriture est assez comparable à la France, un sandwich ou un Mac Do coute entre 5 à 8 $ (3,5 à 5,5€), une boisson en canette coute 2$, (1,2€) dans un snack. Ici on trouve des Kebab comme chez nous, mais sans frites et ils ne sont pas aussi bons. Les restaurants affichent des prix variés qui commencent vers 15 $. L’intérêt ‘aller à Chinatown, c’est qu’on peut y manger une assiette de poulet grillé avec du riz pour 6$ seulement. Ully et moi avons traversé la ville jusqu’au quartier chinois, dont l’entrée est marqué par une grande pagode richement décorée. Nous avons mangé dans un Food Court asiatique. Entre japonais, chinois, cambodgien, vietnamien et coréen, nous avions le choix !!

Après le repas, nous avons déambulé dans le Darling Harbour. Il s’agit d’un petit port à coté du centre ville, où sont rassemblés un centre d’exposition international, l’aquarium de Sydney, le musée sur la vie sauvage, le musée de la marine et le cinéma Imax. En chemin, nous nous sommes arrêtés dans une boutique de portable pour nous renseigner sur les offres. Je vais en avoir besoin pour trouver un boulot et pour un an c’est presque indispensable. Ully avait déjà acheté une carte SIM chez Vodafone. Je me suis renseigner auprès des autres opérateurs comme Opus et Virgin mais Vodafone était le plus intéressant. Pour 29$ j’ai le droit à l’équivalent de 130$ de crédit de communication. Et puis je peux téléphoner à l’étranger et envoyer des sms !! Je me suis laissé un peu de temps pour réfléchir. Pour téléphoner longtemps en France et pour moins cher, j’ai acheté une carte prépayée de 10 $ avec un nombre incalculable de codes à rentrer avant de pouvoir joindre son correspondant !! Mais le truc c’est qu’il faut quand même payer 50c depuis une cabine téléphonique. Même si tous le monde a son propre téléphone portable, on trouve heureusement encore pas mal de cabines dans les rues, en tout cas plus qu’en France. Les communications locales sont illimitées une fois qu’on a mis les 50c.

Ully et moi nous sommes séparés car on avait chacun des choses à faire. Moi je devais trouver un Cyber Café pour envoyer des mails et me renseigner pour les offres d’emploi. En fait, le Lonely Planet indiquait un endroit pour les backpackers. J’y suis allé et j’ai regardé les offres d’emplois sur le tableau. On y trouvait énormément d’offres pour travailler au pair, en échange d’un petit salaire et du logement et parfois des repas, malheureusement souvent en dehors de la ville. J’ai regardé dans la section ingénieur mais il n’y avait pas d’offre dans la clim, seulement une offre pour être ingénieur génie civil. Sinon il y avait des annonces pour faire des collocs et pour vendre des vans. J’ai regardé un peu les prix des vans, et ca va de 2500 $ à 5000 $. J’ai envoyé quelques photos sur mon blog et envoyé quelques e-mail. J’ai aussi fait ma demande en ligne pour obtenir mon TAX FILE NUMBER. C’est un numéro qui permet d’être déclaré auprès des services fiscaux australiens. Il faut le donner à chaque employeur, en tout cas quand le boulot est déclaré. Les taxes et autres charges sociales sont alors directement retenus sur le salaire. Il est possible de se faire rembourser les taxes à la fin du séjour. Le délai d’obtention du TFN est de une à trois semaines, donc c’est vraiment la première chose à faire. Je devrais recevoir mon numéro par la poste, à l’adresse de la Poste restante de Sydney. D’ailleurs, si vous voulez m’envoyer des lettres, on sait jamais… c’est bientôt mon anniversaire… vous pouvez me les envoyer à :

 JOLLY DAMIEN GPO POSTE RESTANTE Level 2A 310 Georges street SYDNEY NSW 2000

 Bon, prochaine étape : ouvrir un compte en banque. J’irai demain car il était cinq heures et les banques étaient déjà fermées. Je suis rentré à pied jusqu’à King’s Cross, alors que la nuit tombait. Les jours sont plutôt courts en cette époque de l’année et la nuit tombe dès 6 heures du soir. Et ca ne va pas aller en s’arrangeant vu qu’on se dirige vers l’hiver. Honnêtement, pour un début d’automne, les conditions extérieures ne sont pas mal. Sydney jouit toute l’année d’un climat doux et agréable, tempéré par la présence de l’Océan Pacifique. L’hiver, la température descend en moyenne jusqu’à 15 °C, et parfois 10°C au plus froid de l’hiver. Ce qui fait frémir les habitants de Sydney rien que d’y penser. En été, les températures ne sont pas étouffantes et il fait entre 25 et 27 °C. Ce qui fait de Sydney une ville si agréable à vivre, c’est le soleil, qui occupe le ciel la majeure partie de l’année.

Le soir à l’auberge, il y avait, comme chaque jour, une soirée avec des Free Drink. Ce soir c’était l’Empire. Une boite branchée de King’s Cross. J’ai discuté avec quelques anglais, un suédois et un groupe de français qui étaient en Australie pour un stage en entreprise. En fait, dans l’auberge, il y a beaucoup d’allemand, de français et d’anglais. Il y a aussi quelques représentants de l’Europe du nord, suédois, danois… et quelques italiens. La plupart sont là en Working Holiday Visa comme moi, d’autres pour des vacances de quelques mois. Beaucoup ont fait un passage vers l’Asie, et arrivent en Oz après avoir visité la Thaïlande, le Laos, le Vietnam et le Cambodge. C’est marrant de rencontrer autant de monde de tous les horizons. Finalement, la majeure partie des gens viennent d’Europe, je n’ai pas encore vraiment eu l’occasion de discuter avec un Australien, dont je redoute déjà l’accent. En effet, celui-ci risque d’être bien plus difficile que le mélange d’anglais international que j’entends parler à l’auberge.



Etapes :
Sydney
Note: 5/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :

Damien JOLLY

Note: 4,1/5 - 35 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)